Forum Jérôme Kerviel
Bienvenue sur le Forum de soutien à Jérome Kerviel

Merci de vous connecter ou de vous enregistrer si vous souhaitez participer au débat
Forum Jérôme Kerviel

Forum pour débattre et soutenir Jérôme Kerviel
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Blog de soutienBlog de soutien  Petition KervielPetition Kerviel  
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sondage
Que pensez-vous du placement en détention de jérôme Kerviel ?
Pour
0%
 0% [ 0 ]
Contre
75%
 75% [ 3 ]
Sans opinion
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
Mots-clés
débat beau blog presse controle revue vidéo condamnation lagarde jérome kerviel frere shirt commentaire temoins affaire sondage daniel appel assister message article chapeau forum defense photo
Statistiques
Nous avons 764 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est dravo

Nos membres ont posté un total de 589 messages dans 365 sujets
Partenaires

Partagez | 
 

 Bataille de communication autour de l'affaire Kerviel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier
Admin


Messages : 186
Date d'inscription : 25/01/2008
Age : 45
Localisation : Montrouge

MessageSujet: Bataille de communication autour de l'affaire Kerviel   Mer 6 Fév - 18:05

AFP le 06/02/2008 15h52

Un trader mis en examen qui refuse d'être le "bouc émissaire", une banque victime qui fait malgré tout l'objet de suspicions: chaque camp de l'affaire Jérôme Kerviel tente de faire valoir sa position à grand renfort de spécialistes en communication de crise.

Le jeune trader soupçonné de falsifications qui ont coûté 4,82 milliards d'euros à la banque est sorti mardi de son silence pour la première fois depuis la révélation de l'affaire, décidé à prendre pied sur un terrain jusque-là occupé par la partie adverse.

"Je ne serai pas le bouc-émissaire de la Société Générale", a affirmé Jérôme Kerviel dans un entretien à l'AFP au cours d'une séance photo destinée à fournir aux médias une autre image que celle, déshumanisée, de son badge réglementaire qui a fait le tour de la planète.

En coulisses, un communicant, Christophe Reille, qui s'est mis au service du jeune trader et de son avocate.

"Il était urgent de mettre un terme à la chasse à l'homme des photographes et aux enchères ridicules qui ont donné lieu à tout un fantasme autour de la photo de Jérôme Kerviel. Il était également important de montrer à l'opinion publique qu'il ne se cachait pas, qu'il n'était pas en fuite et qu'il est en bonne santé", résume M. Reille, ancien journaliste devenu spécialiste de "la communication sous contrainte judiciaire".

Ce nouveau créneau de la communication de crise vise à faire valoir le point d'une personne ou d'une entreprise, mise en cause ou victime dans un dossier judiciaire médiatisé, dans les limites du secret de l'instruction.

Le parquet, représentant l'accusation, est pour la loi le seul habilité à s'exprimer sur le fond d'un dossier notamment pour "éviter la propagation d'informations parcellaires ou inexactes.

"A un moment donné, il devient nécessaire d'intervenir pour répondre aux sollicitations de l'opinion publique", plaide M. Reille qui est intervenu pour Noël Forgeard, ancien patron d'EADS, et Denis Gautier-Sauvagnac, ex-président de l'UIMM.

Certains dossiers judiciaires "véhiculent une très grande émotion qu'on ne peut satisfaire par une réponse sèche que donne la justice", ajoute-t-il.

Selon des sources judiciaires, c'est notamment en raison de la pression médiatique qu'une enquête a été ouverte quelques heures seulement après la révélation de l'affaire.

Jérôme Kerviel est poursuivi par la justice. Or, "une personne mise en examen est présumée coupable", déplore Christophe Reille, "l'opinion publique sait ce qu'est l'innocence mais pas la présomption (d'innocence, ndlr)".

Dans cette affaire, il existait selon lui une "disproportion" entre les équipes de communicants sollicités par la banque et le trader, seul avec son avocate.

Pour faire face aux répercussions sur son image, la Société Générale a mobilisé son service de communication et fait appel à des prestataires extérieurs, dont le cabinet de relations publiques Image 7, l'agence Harrison & Wolf et un consultant indépendant, Jean de Belot, pour la France. Le cabinet Financial Dynamic a quant à lui été mandaté pour l'étranger.

Le but: expliquer que les pertes enregistrées par la banque sont dues à un seul homme et rassurer ses clients et les marchés sur sa capacité à surmonter la crise. Mais le message de la banque a eu pourtant du mal à passer, selon plusieurs spécialistes en communication.

Selon l'un d'eux s'exprimant sous couvert de l'anonymat, la banque a fait "l'erreur de +charger+ le trader, sans répondre à la question de l'inefficacité des systèmes de contrôle".

Article Boursorama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bataille de communication autour de l'affaire Kerviel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
» étrange affaire à la CFTC
» Ma petite entreprise de communication
» Déclaration chiffre d'affaire et frais de port
» Discussion autour de la prison : Troyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jérôme Kerviel :: Société Générale :: Société Générale-
Sauter vers: